Vous hésitez à embaucher un apprenti ou un salarié en contrat de professionnalisation ?

Le cabinet e-care expertise comptable et innovation vous explique les différences entre ces 2 types de contrats de formation.

Apprentissage

Professionnalisation

Bénéficiaires

Jeunes de 16 à 25 ans. Une dérogation est possible pour les jeunes de moins de 16 ans.

Jeunes de 16 à 25 ans ou demandeur d’emploi de plus de 26 ans ou bénéficiaires d’allocations spécifiques (RSA, ASS, AAH).

Durée

Entre 1 an et 3 ans selon le diplôme préparé.

CDD entre 6 et 12 mois, jusqu’à 24 mois pour les bénéficiaires de minimas sociaux et personnes sans qualification. CDI débutant par une action de professionnalisation de 6 à 12 mois.

Financement de la formation

Par l’état, les régions et les entreprises.

Par votre organisme collecteur (OPCA).

Rémunération du salarié

De 25 à 78% du SMIC en fonction de l’année de formation et de l’âge du salarié.

De 55 à 80% du SMIC . Au delà de 26 ans, elle atteint 100% du SMIC. Certaines conventions collectives peuvent rémunérer jusqu’à 100% du minimum conventionnel.

Charges

  • Exonération totale de charges sociales pour les entreprises de moins de 11 salariés (sauf AT et maladie pro).

  • Exonération partielle de charges sociales (maladie, vieillesse, allocations familiales, assurance chômage) pour les entreprises de moins de 11 salariés.

  • Cotisations sur assiette forfaitaire = rémunération minimale légale des apprentis à laquelle est déduit 11% du SMIC donc peu importe la rémunération perçue par l’apprenti (commission, avantages en nature, prime,…).

  • Réduction générale des salaires (anciennement nommée réduction Fillon)pour le salarié de moins de 45 ans.

  • Exonération de cotisations patronales de Sécurité Sociales (sauf AT et maladie pro) pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de plus de 45 ans.

Aides

  • Aides TPE jeune apprenti pour les entreprises de moins de 11 salariés (4 400€ sur les 12 premiers mois).

  • Prime versée par la région aux entreprises de moins de 11 salariés (1 000€ minimum).

  • Prime régionale pour les entreprises de moins de 250 salariés embauchant pour la 1ère fois un apprenti (1 000€ minimum).

  • Crédit d’impôt de 1 600€ pour la 1ère année de formation d’un apprenti préparant un diplôme de niveau Bac+2 maximum.

  • Aide pour un travailleur handicapé.

  • Aide de Pôle Emploi pour l’embauche d’un demandeur d’emploi (jusqu’à 2 000€).